Lors de la remise d’équipements, de réfrigérateurs autorisés par l’OMS, pour conserver les vaccins, Abdoulaye Diouf Sarr, le ministre sénégalais de la Santé et de l’action sociale s’est prononcé sur la problématique mettant en exergue l’avis du Sénégal sur le programme Covax, mais aussi sur d’autres possibilités qui pourraient contribuer à la lutte contre la Covid-19.

 

Le ministère de la Santé rassure de l’indépendance de l’initiative 

Abdoulaye Diouf Sarr souligne d’abord que concernant l’Astrazeneca, il est nécessaire d’annoncer que le plan Covax ne dissimule pas d’imposition au Sénégal. Toutes les corroborations en  rapport avec l’initiative sont basées sur un consensus en compagnie des divers services et acteurs. 

De plus, il a notifié au plan stratégique de la vaccination nationale, que l’Etat sénégalais ne compte guère sur un vaccin unique. Les agents de santé travaillent sur la plupart des vaccins existants. Moderna, Pfizer, Sinopharm, Astrazeneca, restent toutes d’éventuelles solutions pour le Sénégal. En plus des négociations sont déjà en initiation pour l’accès au vaccin chinois.  

Le ministre note trois points importants

Le ministre de la Santé et de l’action sociale note trois éléments essentiels, le premier est en rapport avec le tarif des vaccins, dans le deuxième point il prévoit un renforcement pour la conservation des vaccins en garantissant des congélateurs convenables et le dernier point concerne le prévisionnel des opérations pour assurer le déploiement, rémunération des acteurs de la distribution, le développement des ressources humaines, etc.  

Tous ces points prouvent que le Sénégal œuvre et intègre toutes les tactiques pour parfaire cette campagne de vaccination ne visant qu’à prévenir le virus du Covid-19. Ajoute-t-il.

Pour finir, Abdoulaye Diouf Sarr souligne qu’en ce qui concerne le financement du programme Covax, deux perspectives sont incluses ; 20% du provisionnel sera particulièrement porté par le programme et 80% comme participatif entre le gouvernement sénégalais et ses partenaires.